Environnement maritime - Faune, Flore - Bâteaux - Graphisme
 
AccueilPortailConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La posidonie

Aller en bas 
AuteurMessage
Bleuemer
Admin
Bleuemer

Messages : 380
Age : 60

MessageSujet: La posidonie   Jeu 13 Déc - 16:04

La posidonie n’est pas une algue mais une plante à fleurs sous-marine de Méditerranée.

Ses peuplements, qui ressemblent à des prairies, sont en réalité des forêts offrant des services sans équivalent à l’échelle de la planète.
Venant du fond des âges, la posidonie a survécu aux pires cataclysmes depuis le temps des dinosaures.
Résistera-t-elle à l'Homme moderne ?



La posidonie (Posidonia oceanica) est une plante à fleurs marine présente dans presque toute la Méditerranée, et uniquement en Méditerranée ; de même que l'olivier est le symbole de la Méditerranée continentale, la posidonie caractérise la Méditerranée sous-marine.

P. oceanica présente des racines qui servent principalement à ancrer la plante au substrat, des rhizomes et des feuilles rubanées.
Les rhizomes, dont le diamètre peut atteindre un centimètre, poussent soit horizontalement (rhizomes « plagiotropes »), soit verticalement (rhizomes « orthotropes »).

Les premiers ancrent la plante au substrat grâce à la présence, à la face inférieure, de racines lignifiées longues de 15 cm au maximum.
Les seconds, augmentant la hauteur, freinent l'ensablement dû à une sédimentation continue.
Ces deux types de développement de la plante forment les « mattes », formations à terrasse constituées de l'enchevêtrement de couches de rhizomes, racines et sédiments.

De cette manière les posidonies colonisent un terrain difficilement occupé par les algues qui, n'ayant pas de racines, ne peuvent se fixer sur des substrats meubles.
Les feuilles naissent des rhizomes orthotropes et sont rubanées, de couleur vert brillant devenant brun avec le passage du temps.
Elles peuvent atteindre une longueur d'un mètre et demi, sont larges d'un centimètre en moyenne, et présentent de 13 à 17 nervures parallèles



Les extrémités sont arrondies et épaisses en réponse à l'action des mouvements des vagues et courants.
Elles sont organisées en touffes de 6 ou 7 feuilles, avec les plus anciennes à l'extérieur protégeant les plus jeunes au centre. Ces feuilles peuvent se diviser en trois catégories :
. feuilles adultes : présentent des feuilles laminées photosynthétiques et dans une base séparée du bord des feuilles, une ligule concave,
. feuilles intermédiaires : n'ont pas de base,
. feuilles jeunes : sont pour la plupart de moins de 50 mm.
En automne la plante perd ses feuilles adultes les plus à l'extérieur, qui deviennent brunes et photosynthétiquement inactives ; pendant l'hiver naissent les nouvelles feuilles au centre.




L'herbier de posidonie est non seulement un lieu de vie et d'alimentation pour de nombreux poissons, mais aussi une frayère (lieu de ponte) et une nurserie (lieu de vie des juvéniles) importantes.

L'écosystème posidonie est à ce jour l'écosystème le plus utile (pour l'Homme) sur la planète. Il rend ainsi des services appelés « services écosystémiques ». C'est-à-dire des services économiques qu'un écosystème rend à l'Homme par la séquestration durable de carbone, la protection des plages contre l'érosion, le rôle de frayère, etc. La valeur monétaire à l'hectare de l'écosystème posidonie dépasserait largement celle des récifs coralliens et de la forêt amazonienne.



La croissance verticale des rhizomes mène à la formation d'une structure appelée « matte », constituée d'un enchevêtrement de rhizomes morts et de racines entre lesquelles est resté du sédiment. 
Seule la partie supérieure de cette structure est formée de plantes vivantes. 
La formation des mattes dépend en grande partie des rythmes de sédimentation ; une haute vitesse de sédimentation peut mener à l'étouffement des rhizomes en les couvrant de sable ; au contraire, une sédimentation trop lente peut mener au détachement des rhizomes et donc à la régression de l'herbier. Les rhizomes peuvent rester à l'intérieur des mattes pendant des milliers d'années parce que leur décomposition est très lente. 
Les mattes elles-mêmes poussent très lentement ; leur croissance est estimée être d'un mètre par siècle.


Revenir en haut Aller en bas
http://bleuemer.kanak.fr
Bleuemer
Admin
Bleuemer

Messages : 380
Age : 60

MessageSujet: Re: La posidonie   Jeu 13 Déc - 16:09

La vie est née dans l'océan, il y a 3.850 à 3.500 millions d'années (Ma).

Elle y restera cantonnée jusqu'à une époque relativement récente, en raison des effets mortels des rayons ultra-violet, en l'absence de couche d'ozone.

Ces contraintes étant levées, elle conquiert les continents, il y a environ 475 Ma, à l'Ordovicien. Dans ce nouvel environnement, l'évolution est rapide et spectaculaire ; elle aboutit en particulier aux plantes à fleurs et aux mammifères.

Il y a 100 à 60 millions d'années, des plantes à fleurs terrestres, qui ressemblaient aux joncs actuels, retournent au milieu marin, d'où venaient leurs lointains ancêtres. Ce sont en particulier les zostères et les posidonies .

Longtemps après, des mammifères terrestres suivront le même chemin ; ils sont devenus des phoques (qui partagent les mêmes ancêtres avec les loups), des baleines et des dauphins (qui partagent les mêmes ancêtres avec les hippopotames) et des lamantins (mêmes ancêtres que les éléphants).

Cette espèce vivait dans une mer peu profonde, à l’emplacement actuel de la Belgique, il y a environ 60 millions d’années.

En 100 millions d'années, le visage de la planète a été bouleversé.
Les dinosaures ont disparu, les mammifères et les oiseaux ont pris la relève.
Mais les posidonies sont restées identiques, du moins en apparence ; un plongeur d'aujourd'hui, rencontrant Posidonia cretacea ou P. perforata, ne les distinguerait pas de l'actuelle Posidonia oceanica.

Les posidonies étaient-elles d'emblée si parfaites qu'elles ont résisté au temps, du moins pour ce qui concerne leur aspect ?

Il y a environ 5 millions d'années, la communication de la Méditerranée avec l'Atlantique s'est fermée. La Méditerranée s'est plus ou moins asséchée.
La plupart des espèces qui la peuplaient ont disparu, sauf la posidonie.

Par quel miracle ? On en discute, sans que l'on sache bien comment : un refuge en Méditerranée, où la salinité serait restée proche de 38 ?
Un refuge dans le proche Atlantique ou en mer Noire, régions actuellement incompatibles avec ses exigences écologiques ?

Tortue nageant au-dessus de la Posidonie




Revenir en haut Aller en bas
http://bleuemer.kanak.fr
 
La posidonie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mers et océans :: Mers et océans :: Flore Marine-
Sauter vers: